27.10.2017 |
Liz W.
Colloque pap’argus 2017 : l’innovation dans l’emballage

La nouvelle édition du colloque organisé par le magazine professionnel Pap’Argus, s’est tenue le jeudi 12 octobre à l’Hôtel de l’Industrie, à Paris. Pour cette 6ème année, de nombreux acteurs du secteur papier-carton à sont venus présenter leurs réflexions sur des sujets qui les touchent au quotidien. 

Plusieurs thématiques ont été abordées durant cette rencontre : les ambitions du secteur des Vins & Spiritueux, les tendances dans les papiers graphiques ou les évolutions des méthodes de recyclage.


Une table ronde s’est concentrée sur la problématique de l’innovation pour les papiers et cartons d’emballage, avec 4 intervenants de prestige : 

  • NOEL MANGIN, Coordinateur de Cofepac ;
  • ARNAUD JOUVANCE, Consultant Scheufelen France ;
  • LIZ WILKS, Directrice Europe du Développement durable Asia Pulp & Paper ;
  • JEAN-CHRISTOPHE BUGEON, Président Directeur Général de Smurfit Kappa France.

Les 4 invités ont pu présenter les innovations développées au sein de leurs entreprises, mais ont également échangé ensemble sur les défis auxquels fait face leur secteur : l’innovation est-elle le moteur de la prospérité économique, ou bien sa conséquence ?

Tous s’accordent à dire que sans innovation, aucune entreprise ne peut envisager sereinement son avenir (citant l’exemple de la société Kodak qui n’a pas su prendre le virage du numérique). Une étude majeure de l’INSEE rappelle d’ailleurs qu’entre 2008 et 2010, dans un contexte de crise, environ la moitié des sociétés de 10 salariés ou plus ont innové pour maintenir ou augmenter leurs parts de marché, notamment en améliorant leurs produits. En effet, dans une économie mondialisée et hyper compétitive, on voit de plus en plus arriver de jeunes pousses disruptives dont la rapidité d’exécution met à mal les stratégies des grandes entreprises, installées depuis longtemps sur le marché. Le secteur de l’emballage papier-carton n’y échappe pas, et c’est pour cela qu’il est vital pour les industriels de prendre les devants et de déterminer quelles sont les sources d’innovation exploitables. Deux exemples ont été présentés lors de la table ronde :

#1  L’innovation de tendance : quand la demande des consommateurs et des marques influence la production industrielle 

Tout démarre avec les « méga tendances », qu’on définit comme une évolution perceptible d’un phénomène sur une longue durée (contrairement aux simples « effets de mode »). Simplicité, praticité d’utilisation, premiumisation, expérience client…Toutes ces tendances doivent être anticipées le plus en amont possible pour laisser le temps à l’entreprise de réorienter sa stratégie et de proposer une offre réadaptée avant ses concurrents.

4 facteurs jouent sur l’innovation packaging :

  1. Les exigences des consommateurs sont primordiales et leurs comportements d’achats passent au crible des analyses marketing, notamment grâce à l’omnicanalité et au big data. On remarque d’ailleurs que les besoins peuvent sensiblement varier d’une région à l’autre du monde, en termes de taille ou de finition produits. L’implantation mondiale d’APP et son statut de deuxième producteur mondial de papier lui permet d’adapter son offre « produits » à la clientèle et de déployer des gammes sur-mesure, répondant aux exigences de la clientèle asiatique, américaine ou encore européenne.  
  2. Les attentes des industriels qui cherchent à allier anticipation des besoins clients et réduction des coûts de production ;
  3. Les évolutions technologiques qui bouleversent le champ des possibles et améliorent l’expérience client (robotisation, data processing, nouveaux matériaux…) ;
  4. Enfin, les autres facteurs externes d’ordre sociétal, comme le développement durable qui pousser les marques à repenser leurs politiques d’achat de matières premières et matériaux d’emballage.

C’est dans ce cadre-là par exemple qu’APP, poussé par un devoir d’exemplarité réclamé par les ONG citoyennes, a complètement repensé sa politique stratégique. La société a développé depuis 2013 un programme ambitieux « zéro déforestation » faisant partie de sa Politique de Conservation forestière. Et à ce jour, aucun manquement aux exigences requises n’a été constaté. Par ailleurs, les emballages papier-carton apportent une solution efficace et durable comme le rappelle COFEPAC, avec une grande capacité d’adaptation aux normes environnementales en vigueur.

#2  L'innovation par la réglementation 

L’industrie de l’emballage est marquée par des réglementations successives et des cadres législatifs de plus en plus détaillés concernant ses produits. Ce n’est pas seulement l’apport technologique (qui est d’ailleurs souvent un frein en raison de son coût élevé, rappelle le PDG de Smurfit Kappa France) qui pousse donc les sociétés à innover, mais également les aspects législatifs et juridiques. Par exemple, de nombreuses autorités sanitaires au niveau international (Union européenne, Etats-Unis) discutent de règles plus strictes en matière de migrations alimentaires, pour protéger la santé des consommateurs.

APP, anticipant cette demande, a développé la gamme Foopak (distribuée sous le nom Delipac au Royaume-Uni), un produit d’emballage alimentaire sûr pour le contact direct avec les aliments, certifié par la FDA aux États-Unis et ISEGA. Foopak est un produit papier exemplaire pour la sécurité alimentaire, au vu de sa résistance à la chaleur et à l'humidité.

Il en va de même pour les exigences en matière de protection de l’environnement : de nombreuses entreprises doivent désormais inclure dans leurs cahiers des charges, un approvisionnement en matériaux bio-sourcés. Une belle opportunité pour le papier-carton, qui est un matériau naturellement bio-sourcé, contrairement au plastique par exemple.

Retrouvez la présentation complète de Liz Wilks lors du colloque Pap’Argus 2017, Directrice Développement durable d’APP Europe :

 

Suivez-nous sur @AsiaPulpPaperEU

Tags:
Catégories:
commentaires (0)
voir toutes les videos ...
voir toutes les images ...
Tweets récents
Follow @AsiaPulpPaper