19.09.2013
Déclaration d’APP concernant les étapes clés posées par EPN

Le 19 septembre 2013, EPN a publié un document comprenant des étapes clés et qui dresse la liste des attentes d’EPN concernant notre Politique de Conservation Forestière.

La majeure partie des réflexions contenue dans ce document rejoint largement nos propres observations. A ce titre, vous retrouverez ci-dessous un compte-rendu des travaux que nous réalisons actuellement liés aux différents points soulevés :

Le moratoire

Notre moratoire constitue toujours la base de notre Politique de Conservation Forestière. Nous sommes satisfaits de son succès, notamment compte tenu de la vaste étendue de territoires concernée. Ce travail, réalisé sur environ 2,7 millions d’hectares, s’est avéré difficile. Un certain nombre de violations ont été constatées, la plus récente ayant été observée au sud de Sumatra, dans la province de Riau, et à propos de laquelle nous avons préventivement échangé avec les parties prenantes. Ces exploitations non-autorisées des forêts naturelles ont permis de renforcer nos dispositifs et systèmes permettant d’éviter que cela ne se reproduise.

Feuillus tropicaux mélangés

A la suite des consultations avec les parties prenantes, le délai maximum fixé par APP autorisant la livraison de fibre de bois issue de forêts naturelles dans ses usines a été ramené au 31 aout 2013. Depuis cette date, toute fibre de bois issue des forêts naturelles est interdite dans nos usines de pâtes à papier.

Depuis le lancement de notre Politique de Conservation Forestière, nous avons étudié les différentes possibilités de supprimer de notre chaîne d’approvisionnement les fibres de feuillus tropicaux non issues des zones riches en carbone (High Carbon Stock) et de forêts à Haute Valeur de Conservation (High Conservation Value).

Le document d’EPN demande qu’aucuns feuillus tropicaux mélangés ne soient utilisés après le 1er janvier 2014, quand bien même ces derniers ne seraient pas issues de zones contenant un Élevé Stock de Carbone (High Carbon Stock) et de forêts à Haute Valeur de Conservation (High Conservation Value). Cette demande constitue un défi et nous appelle à redéfinir la gestion de notre logistique et l’utilisation du bois exploité après que les zones riches en carbone et à haute valeur de conservation ait été identifiées et protégées. Nous sommes actuellement en train de calculer le volume estimé des fibres issues de feuillus tropicaux mélangés au sein des concessions de nos fournisseurs. Nous souhaitons travailler en collaboration avec les parties prenantes afin de décider de la meilleure manière d’utiliser cette ressource, autre que pour la transformation en pâte à papier. Nous avons demandé aux ONG de partager leurs idées et recommandations sur la question. Nous attendons avec impatience les résultats de notre prochaine réunion.

Notre principe directeur est simple : nous avons toujours soutenu la mise en place d’une politique garantissant que notre production de pâte à papier et de papier soit issue uniquement de plantations. Ensemble avec les parties prenantes, nous nous efforçons de trouver les alternatives à l’utilisation de fibres de bois non issues des zones riches en carbone, les plus responsables sur le plan environnemental, commercialement viables et réalisables sur le plan logistique.

Les futurs acquisitions et fournisseurs d’APP

Nous sommes actuellement en train de développer une procédure d’association pour évaluer nos acquisitions et fournisseurs futurs, afin de garantir que ces derniers respectent notre politique d’approvisionnement responsable en fibres et de transformation des fibres de bois. Nous nous sommes engagés à consulter les parties prenantes concernant cette procédure et utiliseront les idées émises pour sa finalisation.

Audit indépendant

APP sollicitera une société d’audit mondialement respectée afin d’évaluer les progrès dans la mise en œuvre de notre Politique de Conservation Forestière. Nous respecterons les méthodes utilisées par les auditeurs et serons heureux de recueillir l’avis des parties prenantes sur ce point. Bien qu’une consultation publique soit réalisée lors de cet audit, nous pensons qu’avoir une multitude d’acteurs pour cette évaluation ne produira pas de résultats positifs. Concernant les audits indépendants réalisés par des tiers, le client doit accepter les conditions et payer les coûts relatifs à l’audit. Autrement, la responsabilité et la propriété des résultats seront immédiatement compromises.

Nous recommandons que les ONG souhaitant financer une partie de cet audit utilisent plutôt leur financement pour aider les ONG indonésiennes locales qui manquent de ressources suffisantes pour participer à notre programme de contrôle dans la cadre de notre Politique de Conservation Forestière.

Conservation et réhabilitation

Les évaluations des zones riches en carbone et des forêts à haute valeur de conservation conduiront à des plans de gestion comprenant des recommandations de conservation et de réhabilitation dans le cadre des Plans Intégrés de Gestion Durable des Forêts.

Toutefois, nous irons au-delà de la simple mise en œuvre de ces recommandations, étant donné qu’APP souhaite développer un nouveau modèle de conservation à fort impact, mesurable et se situant au niveau des territoires. Il est clair que de nombreux modèles de conservation existants ont échoué et nous souhaitons élargir les domaines et les initiatives à l'échelle des territoires en partenariat avec les ONG, les pouvoirs publics et les propriétaires de concessions d'autres secteurs. De cette façon, nous souhaiterions que l'Indonésie mette en place un nouveau cadre ambitieux en matière de conservation au niveau des territoires.

Concernant la superficie de terres à protéger et à réhabiliter, nous sommes en train d’analyser plusieurs dispositifs différents, à l’image de ceux proposés par le Consumer Goods Forum, la RSPO, PEFC et FSC. En outre, nous sommes convaincus que cette norme de réhabilitation doit être mise en œuvre par toutes les entreprises de l'industrie papetière à l'échelle mondiale.

Consentement libre, préalable et éclairé

Parallèlement à la conservation de la forêt, nous nous sommes également engagés à nous assurer que nous travaillons en adéquation avec les besoins des communautés locales. Nous respectons les principes de consentement libre, préalable et éclairé. Nous avons réalisé une cartographie sociale précise, permettant de savoir où un conflit est susceptible de survenir et avons mis au point une formation de résolution des conflits, avec un certain succès, comme on a pu le constater lors du récent problème soulevé à Senyerang dans la province de Jambi.

APP reste déterminé à relever ces défis en partenariat avec les différentes parties prenantes. Nous avons fait des progrès importants et visons à être aussi transparent que possible aussi bien sur nos réussites que sur nos lacunes. Dans cet esprit, nous invitons les parties prenantes intéressées à consulter notre tableau de bord de suivi en ligne pour suivre la mise en œuvre de notre Politique de Conservation Forestière et rester à jour sur les progrès réalisés. Consultez notre tableau de bord pour recevoir un identifiant.

voir toutes les videos ...
voir toutes les images ...
Tweets récents
Follow @AsiaPulpPaper